Une adolescente de 16 ans se suicide dans les toilettes de son école.

L’harcèlement n’est pas un fléau nouveau mais il semble faire de plus en plus de victimes depuis quelques années. En effet, avec la facilité de communication que nous avons à notre époque, il est malheureusement devenu plus facile pour les gens de s’insulter et d’harceler les autres via toutes les applications et les sites de réseaux sociaux. En plus de l’école, les jeunes se font maintenant harceler alors qu’ils sont à la maison car contrairement à avant, l’harcèlement continue une fois l’école terminée car cela se poursuit sur les réseaux sociaux.

Comme on le sait très bien, l’harcèlement peut mener à des conclusions catastrophiques et c’est exactement ce qui est arrivé à Dagmara Pryzbys.

La jeune Polonaise de 16 ans qui poursuivait ses études en Grande-Bretagne a été retrouvée pendue dans les toilettes de l’école où elle subissait de l’harcèlement.

Dagmara Pryzbys a déménagé avec sa famille en Grande-Bretagne il y a 9 ans.

La police a affirmé au coroner avoir amassé des preuves d’intimidation et de harcèlement, liées au racisme, de la part de camarades de classe ayant eu un rôle dans sa mort.

L’audience a entendu la police et les paramédicaux qui sont intervenus à Pool Academy, où Dagmara n’a pu être sauvée.

La jeune fille se plaignait de subir du harcèlement à l’école sur le site ask.fm.

Même si ce dont elle parlait sur le site datait d’il y a trois ans, de nombreux de ses amis ont fait référence à des problèmes qui continuaient.

La grand-mère de la jeune fille, Zofia Dobek, disait qu’elle était perdue à essayer de comprendre pourquoi des étudiants la pourchassaient et la faisant sentir comme une indésirable pendant les mois et semaines qui ont mené à sa mort.

« Je ne peux pas comprendre ça. Pourquoi ? Elle était une fille adorable, pleine de vie. Elle était une personne magnifique, amicale et aidante. »

Ce triste événement nous rappelle à quel point l’harcèlement peut être dévastateur chez les gens et peut amener des gens à poser un geste irréparable. Si vous êtes témoin d’harcèlement que ça soit à l’école, au travail ou même dans la rue, ne vous fermez pas les yeux et essayez au moins de rassurer la victime car comme vous pouvez le voir, cela peut très mal se finir.

Source: Daily Mail
Crédit Photo: Facebook

...

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suivez Nous sur Facebook !