Une propriétaire aurait expulsé sa locataire parce qu’elle est infirmière

La logeuse septuagénaire craignait que sa locataire ne la contamine, selon l’infirmière. La propriétaire dément.

Les personnels soignants, qui ne ménagent pourtant pas leurs efforts pour lutter contre le coronavirus, ne sont plus les bienvenus dans certains immeubles. Des voisins n’hésitent pas à déposer devant chez eux un mot pour leur demander de partir, craignant qu’ils ne contaminent les autres occupants.

Près de La Rochelle (17), une propriétaire aurait même expulsé sa locataire à qui elle louait une chambre de son logement jusqu’en juin. Et ce, moyennant un loyer de 320 euros par mois à payer en liquide (petits-déjeuners et dîners compris), rapporte Sud Ouest. «Tu te c…. Il est hors de question que tu nous contamines tous», lui aurait dit l’un des fils de la septuagénaire, appelé par sa mère pour faire partir la locataire, réquisitionnée à l’hôpital de La Rochelle.

L’étudiante en troisième année au sein de l’Institut de formation en soins infirmiers affirme que la propriétaire a agi de la sorte craignant qu’elle lui transmette le coronavirus. «Elle est devenue distante avec moi et téléphonait à ses enfants en pleurs car elle avait peur pour elle», raconte la jeune femme. La propriétaire désinfecte la douche et les toilettes à chaque fois que sa locataire les utilise.

La locataire déménage chez une amie

Puis la situation a dégénéré il y a trois jours lorsque l’infirmière éternue devant sa propriétaire. La croyant malade, la vieille femme a demandé à sa locataire de quitter les lieux. Cette dernière ayant refusé, la septuagénaire appelle ses fils et leur demande d’intervenir. «L’un d’eux a tambouriné à ma porte (de la chambre) et me demandait de sortir. Il a essayé de rentrer mais je bloquais la porte», explique la jeune étudiante qui affirme avoir été insultée et a prévenu sa sœur.

Cette dernière contacte la police qui, une fois sur place, croise uniquement la locataire qu’elle aide à déménager. Elle est aujourd’hui hébergée par une amie. Quant à la propriétaire, elle aurait été recadrée par les policiers et dément la version de la locataire. Si la logeuse a demandé son expulsion, c’est parce qu’elle est «caractérielle». «Comme elle va à l’hôpital, je lui ai dit qu’il fallait qu’elle prenne des précautions. Ça ne lui a pas plu, raconte la vieille femme. Elle prenait ses aises, je n’étais plus chez moi.»

...

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Warning: A non-numeric value encountered in /customers/f/6/c/magazine-du-net.com/httpd.www/wp-content/plugins/ultimate-social-media-plus/libs/controllers/sfsi_frontpopUp.php on line 64

Suivez Nous sur Facebook !