Un prêtre pédophile agresse 5 filles d’une même famille dont un bébé de 18 mois

Cinq soeurs de la famille Fortney ont brisé le silence et ont avoué avoir été abusées par le même prêtre catholique alors que l’une d’elle n’avait que 18 mois.

Le prêtre en question était le Père Augustine Giella, une personne en qui la famille avait confiance et qui couvrait les enfants de cadeaux.

Les abus survenaient n’importe où, même sous la table de cuisine de la résidence familiale devant les parents qui n’avaient aucune idée de ce qui se passait.

La plus vieille des filles avait 13 ans alors que la plus jeune n’avait que 18 mois quand les abus ont commencé. Les filles ne comprenaient pas vraiment ce qui leur arrivait à l’époque et elles avaient une confiance aveugle envers le prêtre.

Patty, Lara, Teresa et Carolyn ont accordé une entrevue à CBS News pour dénoncer les abus dont elles ont été victimes dans la ville de Enhaut, en Pennsylvanie, dans les années 80.

« Il me donnait constamment des câlins devant mes soeurs, il m’embrassait devant elles en rentrant sa langue dans ma bouche », s’est souvenue Patty. « Il voulait savoir la grosseur de mes seins. Je me rappellais sans cesse « C’est mon prêtre, c’est un homme de Dieu, c’est correct ». »

« J’ai vu un film dans lequel le prêtre abusait de jeunes garçons et c’est là que j’ai compris ce qui nous était arrivé », a expliqué Carolyn.

Les soeurs ont décidé de quitter l’Église Catholique qui est maintenant accusée d’avoir protégé plus de 300 prêtres pédophiles dont Augustine Giella. Ce dernier aurait abusé par moins de 1 000 enfants!

L’homme a finalement été arrêté en 1992 après que la police ait découvert des photos nues de l’une des filles dans ses affaires. Mais il est mort avant son procès. La famille a poursuivi le diocèse au civil et a conclu une entente à l’amiable dont on ne peut pas dévoiler les détails.

Ce n’est que récemment que les soeurs ont décidé de briser le silence et de parler publiquement de ce qui leur était arrivé. Elle souhaitent ainsi éviter que d’autres cas d’abus de répètent. Le diocèse de Harrisburg a déclaré à CBS News qu’ils s’excusaient et que le prête n’était qu’un « monstre qui a abusé d’enfants innocents ». Mais l’Église Catholique n’a jamais présenté ses excuses à la famille.

 

Source: Mirror
Crédit Photo: Capture d’écran

...

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suivez Nous sur Facebook !