Le chat noir apporte prospérité, chance et fécondité dans un foyer

Depuis la nuit des temps, et à travers la diversité des cultures de par le monde, le chat noir a toujours fait l’objet de croyances saugrenues et limitantes. Certaines sont positives alors que d’autres demeurent loufoques et aberrantes allant même jusqu’à bannir et fuir ce félin, victime de superstitions insensées et irrationnelles.

On a toujours accordé au choit noir des pouvoirs puissants mais qui relèvent souvent de la malédiction. Jugé depuis des milliers d’années comme le symbole du malheur, voire la mort, il est évité dès lors qu’on le croise, de peur de subir la malchance ou encore ladamnation. Peut-on alors, condamner à tout jamais, ce matou, à jouir d’une réputation réprobatrice et calomnieuse? Et d’où provient ce mythe et cette superstition?

Les mythes autour du chat noir

Ces croyances trouvent leur origine dans la mythologie grecque. Un esclave du nom de Galinthias, a été transformé en chat noir par Hera la femme de Zeus afin de lui faire subirunchâtiment pour avoir tenté d’empêcher la naissance d’Héraclès. Suite à cela, Galinthias est devenu prêtresse d’Hécate la déesse de la mort. D’où le fameux mythe sur le chat noir et sa corrélation avec la mort.

Par ailleurs, au Moyen-Age, les chats noirs étaient associés à la magie noire et au diable. Le Pape Grégoire XI est allé jusqu’à prétendre qu’ils étaient la réincarnation de Satan pour pouvoir circuler sur terre. Suite à cela, des milliers de chats noirs ont été sacrifiés et massacrés pour se débarrasser de leur malédiction et leurs tentations sataniques.

Sans oublier que les chats noirs étaient les compagnons des sorcières et associés aux rituels de la sorcellerie. Aussi, croiser un chat noir dans la rue, serait synonyme de malchance et de malheur au même titre que passer sous une échelle ou ouvrir un parapluie à l’intérieur d’une maison.

Tous ces mythes imposés par l’être humain à travers les siècles, n’ont pas empêché certains foyers d’adopter des chats noirs; même si ces derniers se retrouvent de plus en plus nombreux dans desrefugeset pour cause, le refusde la plupart des gensde les adopterà causede leur mauvaise réputation, héritée à tort.

Ces croyances commencentde plus en plusà se dissiper et la majorité des personnes, du moins les plus sensées, ne croient plus à ce mythe. Certains vont même jusqu’à croire que le chat noir serait un signe de bon présage. D’ailleurs dans la civilisation égyptienne, le chat noir était adoré et considéré commeunsigne de fécondité. Pour les britanniques, le chat noir est porteur de chance et pour les écossais, il constitue une porte ouverte à la prospérité dans un foyer.

Les caractéristiques du chat noir

Qu’il soitsynonyme de chance ou de malheur, le chat noir a fait coulerbeaucoupd’encre à son sujet, et pour cause, il est fascinant. D’ailleurs, tous les chats le sont, et se distinguent par leur personnalité unique, leur indépendance mais aussi leur tendresse et leur amour pour les câlins et les caresses.

Planète animal, ne cesse de vanter les mérites du chat noir, se distinguant par son beau pelage noir qui demeure brillant en toute circonstance; cette couleur est aussi associée au mystère,àl’élégance, la force, l’infini ou encore le silence.

·Il est affectueux, joueur et reconnaissant envers son maître lorsqu’il prend soin de lui. Il sera toujours à ses côtés pour se sentir en sécurité et se réchauffer.

·Il est craintif et intuitif mais ceci pour une bonne raison: il a besoin de se sentir en confiance pour s’approcher avec précaution et vous souhaiter la bienvenue.

·Avec un chat noir, on peut cohabiter, grâce à son caractère tranquille et doux.

En France, le refuge animalier de Brax, se bat encore aujourd’hui contre les superstitions qui se répandent autour du chat noir, demeurant victime de la couleur de sa robe. Soyez au-delà de ces superstitions et n’hésitez pas à adopter ces félins affectueux qui vous le rendront bien.

Source : Santeplusmag

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *