Venu au secours après un accident, l’ambulancier découvre que la victime décédé est son frère

En faisant son travail, ce chauffeur d’ambulance s’est arrêté pour voir un accident. Seulement, il vivra l’évènement le plus dramatique que l’on puisse imaginer. Et pour cause, sur les lieux de l’accident, il découvre que la victime décédée était son frère. Rien ne pouvait consoler cet homme.

Relayée par nos confrères du site mexicain Publimetro, l’histoire de ce frère est tragique. Et pour cause, il a assisté à la mort de son frère par surprise, pendant son travail puisqu’il est chauffeur d’ambulance. Lorsqu’il a vu l’accident, il était dévasté.

Un camion à benne a heurté la voiture du frère du chauffeur d’ambulance

Si cette histoire est tragique, c’est parce que ce chauffeur d’ambulance a eu une vision d’horreur : celle de voir le cadavre de son frère gisant dans son sang. C’est sur une route qu’un camion à benne a perdu ses freins et a heurté le véhicule de la victime décédée. Lorsque les secours sont arrivés, le conducteur de l’ambulance s’est vite rendu compte de cette situation tragique. L’homme était inconsolable de savoir qu’un membre de sa famille avait péri soudainement et tragiquement. Les accidents sur la route peuvent être dramatiques. Cet homme a tué 3 enfants parce qu’il jouait avec son smartphone.

Un autre service d’ambulance a dû intervenir lors de l’accident

Lorsqu’il s’est aperçu de cette situation dramatique, le chauffeur de l’ambulance était dévasté et hurlait de tristesse. Ce terrible accident a été filmé et a fait l’objet d’une enquête de la part des autorités. Le frère en deuil était tellement sidéré qu’un autre service d’ambulance a dû prendre le relais. Le chauffeur du camion a assuré que son absence de freins n’avait pas joué de rôle dans cet accident tragique.

Clinton Ellison a vécu une histoire similaire

Alors que l’homme cité dans l’histoire précédente a assisté à la mort pendant qu’il travaillé, Clinton Ellison a survécu au danger qui a tué son frère. Relayé par nos confrères du site canadien CBC, l’enfer qu’a vécu cet homme a eu lieu lors d’une fusillade. Lorsqu’il a entendu des coups de feu, il s’est caché dans les bois pour se protéger de cet attentat qui a mis fin à la vie de 22 personnes. Les deux frères étaient alors chez leur père quand ils ont entendu un coup de feu la nuit. Corrie, son frère, a voulu sortir pour voir ce qu’il se passait et a demandé à la famille d’appeler les pompiers. Après une longue attente, Clinton est parti à la recherche de son frère et a finalement trouvé son corps sur le bord d’une route. Il raconte : « J’ai fait un pas de plus et je pouvais voir du sang et il ne bougeait pas. J’ai éteint ma lampe de poche, je me suis retourné et j’ai couru dans le noir pour sauver ma vie » Le frère dévasté est resté caché quatre heures dans les bois en attendant l’arrivée de la police. S’il s’agit d’une épreuve tragique, c’est parce que perdre ce membre de la famille est comme perdre une partie de soi.

Comment surmonter un deuil ?

Le docteur Michel Hanus, psychiatre, psychanalyste et ancien président de l’association « Vivre son deuil » explique à Doctissimo comment il aide les personnes en proie à cette souffrance. La première étape est de parler, de mettre des mots sur le deuil. « Plus c’est difficile, comme des suicides, accidents ou assassinats, plus il est important de mettre des mots sur ce qui s’est passé » indique-t-il. Michel Hanus explique que cela passe souvent par des pleurs mais la tristesse est une émotion thérapeutique pour exprimer son chagrin. Le psychanalyste parle d’un deuil différent aux conséquences plus grave : « le deuil différé », qu’il qualifie comme la plus grande complication. Il avance que son rôle est de permettre aux personnes de se réapproprier leur vie et ce, surtout lorsque des difficultés ou des conflits intérieurs teintent cette épreuve. « Il faut cependant prendre garde à ne pas induire une dépendance car ils sont perdus et ont tendance à s’accrocher à leur psychothérapeute » prévient-il. Pour le psychanalyste, le deuil est marqué par trois étapes : le choc, la période dépressive et le rétablissement qui ne marque pas pour autant la fin du deuil. Il analyse que cette dernière ne s’achève jamais vraiment mais que l’on commence à se ré-intéresser à de nouvelles personnes et de nouvelles choses. « On retourne vers la vie » conclut-il. Pour faire face à la douleur de perdre un être cher, ce vieil homme donne des conseils précieux.

...

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Warning: A non-numeric value encountered in /customers/f/6/c/magazine-du-net.com/httpd.www/wp-content/plugins/ultimate-social-media-plus/libs/controllers/sfsi_frontpopUp.php on line 64

Suivez Nous sur Facebook !