Var : un couple de retraités empêché d’entrer dans sa maison de vacances par des squatteurs qui s’y sont installés

Excédés, les propriétaires de la maison ont fini par regagner leur domicile principal en attendant que la justice rende son verdict.

Depuis 15 jours, Henri Kaloustian, un mécanicien à la retraite âgé de 75 ans, ne peut pas profiter de sa résidence secondaire de Théoule-sur-Mer, dans le Var. Achetée il y a 36 ans par le septuagénaire, la demeure sise au 6, avenue Roc et Mimosa est occupée par un couple de squatteurs qui a changé les serrures.

« Le premier soir, j’ai dormi dans ma voiture en face de la maison en les regardant dîner sur la terrasse », confie M. Kaloustian dans les colonnes de Nice-Matin.

Les squatteurs, qui ont deux enfants en bas âge et en attendent un troisième, affirment qu’ils n’avaient nulle part où aller et que quelqu’un leur aurait « donné les clefs » de la propriété de M. Kaloustian et de son épouse.

« C’est une violation de domicile, je veux que vous me rendiez ma maison », s’emporte le septuagénaire.

« Nous nous sommes déjà expliqués sur tout cela. Il n’y a plus rien à dire, il faut attendre la décision de la justice », rétorque la femme du couple de squatteurs.

Alerté de la situation, le maire de Théoule-sur-Mer a bien tenté de venir en aide à M. Kaloustian, sans succès. D’après Nice-Matin, des policiers municipaux se sont en effet déplacés au domicile du septuagénaire le mardi 1er septembre, profitant d’une sortie des occupants illégaux, afin de réinstaller les propriétaires de la maison dans leurs murs en faisant appel à un serrurier.

Mais les gendarmes les ont rejoints sur place et ont finalement reçu l’ordre de laisser le couple d’importuns réintégrer la maison des Kaloustian.

« Nous avons ordre de vous laisser entrer dans la maison le temps qu’une décision de justice soit prise », explique un militaire au couple de squatteurs.

Des squatteurs au fait des règles de droit

Interloqué, Henri Kaloustian décide alors de regagner son domicile principal, à Lyon : « Il est hors de question que je dorme à l’hôtel ou dans ma voiture comme précédemment, nous reprenons la route. »

Le couple a déposé plainte et attend désormais que le parquet se saisisse de l’affaire.

« Un huissier constatant l’infraction doit être envoyé. Ce qui va être fait incessamment », souligne Me Broc, l’avocat des Kaloustian.

« Malheureusement, tout ceci peut durer. Ce qui est vraiment terrible dans la mesure où nous avons ici un couple âgé et fragile. Et en face, des squatteurs qui connaissent bien leur sujet », conclut l’avocat.

Source

...

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Warning: A non-numeric value encountered in /customers/f/6/c/magazine-du-net.com/httpd.www/wp-content/plugins/ultimate-social-media-plus/libs/controllers/sfsi_frontpopUp.php on line 64

Suivez Nous sur Facebook !