Pour sauver un blessé, un hélicoptère de la gendarmerie effectue une manoeuvre spectaculaire.

Mercredi dernier, un randonneur blessé au genou a fait l’objet d’un sauvetage spectaculaire par un hélicoptère de la gendarmerie en haute montagne de Chamonix, au col d’Anterne (Haute-Savoie).

Quand on parle d’un sauvetage spectaculaire, on comprend assez vite pourquoi en voyant les images filmées de la scène.

Étant donné le relief accidenté du secteur où a lieu le sauvetage, on peut notamment voir à un moment donné que le nez de l’hélicoptère est collé à la pente enneigée alors que les pales de l’EC 145 passent à un cheveu de se buter à la montagne.

On doit ce sauvetage très surprenant au lieutenant Jean-François Martin, un homme de 46 ans qui est pilote de la section aérienne de la gendarmerie depuis six années à Chamonix et qui a cumulé jusqu’ici plus de 5000 heures de vol.

Quand on le félicite pour ce sauvetage, l’homme demeure très humble en expliquant: « Cette manœuvre s’appelle un appui patin. Cela n’a rien d’extraordinaire. […] On regarde son disque rotor, l’extrémité des pales pour s’assurer que l’angle du terrain est compatible avec un appui patin. »

Mais même si le pilote reparle de son sauvetage avec humilité, de nombreux internautes ont partagé leur enthousiasme quant au côté spectaculaire de son intervention.

Toutefois, même encore là, alors qu’on lui expose les nombreux compliments à son sujet trouvés sur le web, le lieutenant garde la tête bien froide en concluant ainsi: « On enseigne cette manœuvre à tous les pilotes qui passent la qualification montagne. C’est juste très bien pour la gendarmerie, celle donne une belle image. »

 

Source: France Bleu
Crédit Photo: Courtoisie

...

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suivez Nous sur Facebook !