Une médecin décrit la “torture” de regarder son fils de 4 ans contaminé par la COVID-19

Une médecin nommée Anna Zimmermann, qui travaille en néonatologie à Denver, Colorado, a partagé le troublant récit de son fils qui a dû lutter contre la COVID-19.

C’est sur son blogue intitulé Mighty Littles que la médecin a publié un témoignage troublant dans lequel elle a décrit le parcours difficile de son fils, alors qu’il luttait contre le nouveau coronavirus: « Depuis le 12 mars, les enfants n’ont pas quitté la maison. Mon mari est allé au Costco une fois. Je suis allé au Target une fois. Mes enfants n’ont jamais joué à l’extérieur. Je ne les laisserais pas traverser la rue pour parler à leurs amis du quartier. Nous avons adopté les recommandations de confinement à la maison tôt et nous nous y sommes accrochés. On a tout bien fait. Mais Lincoln est tombé malade. »

Le jeune Lincoln, âgé de quatre ans, a donc été admis à l’hôpital Rocky Mountain pour enfants où sa mère travaille à l’USIN: « Au moment de l’admission, il avait besoin de 2 litres (L) d’oxygène. Le même soir, il a progressé jusqu’à avoir besoin de 4L. Le lendemain, il était sur 6L, puis 9L. Il avait tellement de la difficulté à respirer. Il tentait d’utiliser tous les muscles de sa poitrine, l’abdomen et le cou pour le faire. En tant que médecin, je savais qu’il éprouvait de la difficulté. […] En tant que mère, c’était de la torture qui le regardait se battre. »

En plus de subir des épisodes de toux très fréquents, le jeune Lincoln avait perdu le désir de manger et de boire , et il dormait pendant la grande majorité du jour et de la nuit: « Il dormait probablement 20 à 21 heures par jour. Vous savez, il se réveillait pendant quelques heures le matin et peut-être une heure dans l’après-midi, mais sinon il dormait. Il ne pouvait pas manger. Toute son énergie était partie. Et c’était assez effrayant à regarder. »

Lincoln avait passé plusieurs tests après son admission à l’hôpital et les médecins ont cru pendant un moment qu’il ne souffrait pas de la COVID-19, or deux jours après son arrivée, un nouveau test allait confirmer qu’il avait été contaminé par la COVID-19: « C’était vraiment déroutant quand ils ont dit que son test était revenu positif pour la COVID-19. Littéralement, les choses qui courent dans votre esprit sont: Comment? Pourquoi? Quand? Où? Quel?! D’où ça aurait pu venir ? Et on commence à penser à chaque petite chose qu’on a faite. […] On s’est promené dans le quartier. Alors, aurait-il pu mettre ses doigts dans la boue et ensuite les mettre dans son nez ? Oui, absolument. C’est un garçon de 4 ans. Mais honnêtement, je ne sais pas. »

Près d’un mois après que Lincoln soit tombé malade, son état s’est amélioré. Le soutien dont il avait besoin a diminué suffisamment pour que Zimmermann puisse administrer l’oxygène dont il avait besoin à la maison pour le reste du temps dont son corps avait besoin pour guérir.

La mère a expliqué à CBS News: « Il va très bien. Il est totalement rétabli. Il court dans la cour avec ses sœurs, de retour à la normale. »

Enfin, Zimmermann a terminé en déclarant: « Vous voyez des nouvelles : les gens sont en colère parce qu’ils sont à la maison. Les mamans sont en colère de faire l’école à la maison pour leurs enfants. Nous sommes frustrés d’avoir à rester à la maison. Et donc je voulais écrire notre histoire pour faire comprendre aux gens l’importance de ce que nous faisons présentement. »

Source: CBS · Crédit Photo: Courtoisie Anna Zimmermann

...

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Warning: A non-numeric value encountered in /customers/f/6/c/magazine-du-net.com/httpd.www/wp-content/plugins/ultimate-social-media-plus/libs/controllers/sfsi_frontpopUp.php on line 64

Suivez Nous sur Facebook !