Un homme qui a tué 3 enfants et les a empalés sur une clôture sera libéré de prison.

Un homme qui a été reconnu coupable des meurtres de trois enfants pourra bientôt quitter la prison, car les autorités jugent qu’il n’est plus une menace.

L’homme de 67 ans nommé David McGreavy a battu à mort un bébé de 9 mois, étranglé son frère de 4 ans et coupé la gorge de sa soeur de 2 ans.

Pour ajouter à l’horreur, le tueur aurait profané les corps de ses 3 victimes avant de les empaler sur une clôture.

Malgré tout cela, voilà que les personnes chargées d’évaluer son dossier ont jugé que l’homme, surnommé « Le Monstre de Worcester », n’est plus un danger pour la société.

Elsie Urry, la mère des trois enfants tués, n’a pas pu cacher sa colère en apprenant la troublante nouvelle: « On m’avait dit qu’il ne serait jamais libéré. Ce que cet animal a fait à mes enfants était aussi horrible que les « meurtres de la lande ». Mais même Ian Brady et Myra Hindley n’ont jamais quitté la prison jusqu’à leur décès alors pourquoi lui, il en aurait le droit? Il a empalé mes bébés pour l’amour de Dieu! Il les a mutilés et il les a laissés mourir dans l’agonie. »

Selon Wikipédia, le cas des « meurtres de la lande » est « une affaire criminelle britannique des années 1960 ». Le couple composé de Ian Brady et Myra Hindley avait assassiné cinq enfants et adolescents âgés de 10 à 17 ans de juillet 1963 à octobre 1965.

Au moment de commettre ce triple meurtre horrible, le 13 avril 1973, McGreavy était seulement âgé de 21 ans.

Pendant deux ans, McGreavy avait été hébergé par les parents de ses futures victimes. McGreavy s’occupait très souvent des trois enfants du couple et il était presque considéré comme un membre de la famille, et ce, jusqu’à ce que date funeste du 13 avril 1973 ne survienne.

L’homme avait expliqué qu’il avait tué les trois enfants, car ceux-ci refusaient d’arrêter de pleurer et suite à son procès, il avait été condamné à une sentence d’emprisonnement à vie

La sentence prévoyait un minimum de 20 ans à purger avant de pouvoir demander une libération conditionnelle et le procès de McGreavy n’avait duré que 8 minutes, étant donné qu’il avait alors décidé de plaider coupable.

Selon le document remis par le comité qui a évalué McGreavy, ce dernier aurait « considérablement » changé au cours des 45 années passées en prison.

L’homme aurait notamment développé une meilleure maîtrise de lui-même et il serait aujourd’hui pleinement conscient de la gravité des gestes qu’il avait posés en 1973.

Les évaluations pratiquées sur McGreavy laissent croire qu’il serait moins sujet à commettre à nouveau de tels gestes.

Sinon, le rapport indique que McGreavy s’est montré plus coopératif envers les autorités, ce qui laisse croire au spécialiste qu’il se conformera aux conditions de sa libération.

Des amis de McGreavy ont aussi assuré aux autorités qu’ils veilleraient à ce que la réinsertion du tueur se fasse de la meilleure façon possible.

Le comité qui a accordé une libération conditionnelle à McGreavy a tenu à assurer à la population qu’elle se portait garante du bon comportement du tueur dès sa sortie de prison.

 

Source: Mirror
Crédit Photo: Courtoisie

...

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Suivez Nous sur Facebook !