Cet homme viole un bébé de 3 mois et lui fracture les côtes – Il n’est condamné qu’à 4 ans de prison

Un pédophile accusé d’avoir violé une petite fille de trois mois et de lui avoir cassé les côtes lors de l’agression, en plus de lui avoir infligé d’autres blessures, a été condamné à quatre ans de prison.  Andrew Glasser, âgé de 33 ans, a conclu avec les autorités un accord de négociation connu sous le nom de « Accord Alford « . Ce plaidoyer n’est pas un aveu de culpabilité de la part de l’accusé, mais un accord selon lequel les preuves trouvées contre lui produiraient un verdict de culpabilité. Les tribunaux de l’État considèrent l’accord Alford comme un aveu de culpabilité.  L’affaire remonte à octobre 2017, lorsque le bébé a été transporté à l’hôpital avec un certain nombre de blessures qui semblaient suspectes. Les médecins légistes ont conclu que le bébé souffrait de fractures des côtes dues à des écrasements et de lésions traumatiques sur plusieurs parties de son corps.  Il s’agit notamment de blessures qui étaient à différents stades de guérison dans le péroné et de celles du fémur et du tibia du bébé.

Selon le Journal Metro, le bébé a été amené à l’hôpital, souffrant de plusieurs blessures. On ne sait pas quel est le lien de parenté entre Glasser et le bébé. Lorsque les médecins l’ont interrogé sur ses blessures, M. Glasser a donné des réponses qui n’étaient pas du tout convaincantes. Il a dit qu’il avait blessé l’enfant accidentellement en poussant ses jambes sur son ventre. Il a dit qu’il avait fait cela pour « soulager ses maux de ventre ». L’hôpital a rapidement contacté la police qui a pu obtenir la vérité de Glasser. Le tribunal rapporte que les procureurs dans cette affaire ont déclaré que Glasser avait causé « une blessure importante » au bébé mais l’ont condamné à seulement quatre ans de prison. Les enquêteurs ont également découvert que Glasser avait configuré son téléphone portable pour le réinitialiser de manière à effacer toutes les preuves possibles de ses méfaits.

Néanmoins, les experts médico-légaux qui ont examiné le téléphone de Glasser ont découvert qu’il avait téléchargé intentionnellement de la pornographie juvénile depuis un certain temps. Les examinateurs ont découvert qu’il possédait un certain nombre d’images de pornographie juvénile, a déclaré Julie Lawyer, le procureur du comté de Burleigh. Lorsque toutes les preuves ont été réunies contre lui, M. Glasser a finalement plaidé coupable à plusieurs chefs d’accusation. Il a notamment abusé de l’enfant de 3 mois et falsifié des preuves. Il a également plaidé coupable à dix autres chefs d’accusation liés à la possession de pornographie juvénile. Une enquête de présence (procédure faisant suite à une condamnation pénale et au cours de laquelle un jury ou un juge examine tous les éléments pertinents concernant le criminel et son infraction, avant de prononcer la sentence) a également été ordonnée.

L’accusation a déclaré au juge David Reich, qui a suivi l’affaire, que trois médecins ont conclu que la blessure du bébé était une « blessure profonde ». De plus, le juge Reich a appris que Glasser avait « blessé » le bébé. « Il n’y a aucune excuse pour cela », tout en ajoutant qu’il n’y avait « rien d’autre que de la douleur dans cette situation », selon Robert Bolinske, avocat de la défense. Bolinkse a demandé la clémence dans la condamnation en raison de l’absence d’antécédents criminels de Glasser. Il a préconisé que Glasser soit mis en liberté surveillée et ne soit pas emprisonné pour cette raison et parce qu’il n’a commis aucune infraction pendant sa mise en liberté provisoire. Glasser devra cependant se faire enregistrer comme pédophile et comme délinquant sexuel.

Glasser, qui a eu deux emplois selon son avocat, a ajouté : « J’essaie de récupérer ma vie après qu’elle s’est arrêtée il y a quatre ans ». Il a également déclaré qu’il était désolé pour ce qu’il avait fait à « toutes les victimes touchées par cela » et a plaidé pour une peine de probation. Reich a cependant déclaré qu’il devrait emprisonner Glasser, sinon il manquerait à son devoir.  Je reviens sans cesse à la victime », a déclaré M. Reich, ajoutant que la description des os cassés de l’enfant était « troublante ». « C’était une très jeune victime sans défense », a-t-il noté. Glasser a été condamné à « 10 ans de prison avec toutes les peines sauf quatre ans avec sursis pour une période de cinq ans en probation surveillée pour l’accusation la plus grave », selon le rapport.

...

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Warning: A non-numeric value encountered in /customers/f/6/c/magazine-du-net.com/httpd.www/wp-content/plugins/ultimate-social-media-plus/libs/controllers/sfsi_frontpopUp.php on line 64

Suivez Nous sur Facebook !