Certains enfants semblent touchés par une étrange maladie liée au Covid-19, les médecins s’inquiètent

Après l’hospitalisation dans un état grave d’une vingtaine d’enfants en région parisienne, l’hôpital Necker alerte la communauté médicale. Cette recrudescence semble être directement liée au Covid-19, et le plan de déconfinement annoncé hier par le Premier ministre fait craindre le pire.

En France, ils sont une vingtaine à avoir été pris en charge en réanimation pour des causes similaires. L’alerte avait déjà été donnée en Angleterre par le National Health Service (NHS), après l’hospitalisation d’une douzaine d’enfants dans un état grave, et presque tous positifs au Covid-19. C’est aujourd’hui au tour des médecins français d’alerter la communauté médicale. Et pour cause, “ce syndrome implique le coeur, les poumons ou l’appareil digestif”, explique le Docteur Damien Bonnet, coordinateur du réseau M3C Necker à Paris. Il ajoute que « l’état clinique de certains patients rappelle la maladie de Kawasaki ». Cette maladie infantile très rare touche généralement les très jeunes enfants, et se caractérise également par une inflammation des parois des vaisseaux sanguins.

Cette augmentation étonne autant qu’elle intrige. Joint par téléphone par le Midi libre, le Docteur Damien Bonnet explique que « l’épidémie a démarré il y a cinq semaines en Ile-de-France et que ces jeunes enfants affluent depuis 15 jours. Il y a eu une hausse depuis vendredi. C’est un phénomène qui nous ennuie. La bonne nouvelle c’est qu’ils s’améliorent très vite. Ils sont en péril quelques heures. »

Des recherches pour établir un lien avec le Covid-19

Les symptômes communs de ces enfants font état d’inflammation des voies respiratoires, il est donc normal de penser que le Covid-19 pourrait être encore une fois responsable. Pour l’heure, et étant donné que tous les patients n’ont pas tous été testés positifs au Covid-19, les médecins observent la situation avec la plus grande attention.

En Angleterre, le ministre de la Santé Matt Hancock, cité par Reuters, explique que « nous ne sommes pas sûrs à 100 % parce que certaines des personnes qui l’ont contractée n’avaient pas été diagnostiquées (positifs au SARS-CoV-2-NDLR). Nous faisons donc actuellement beaucoup de recherches, mais c’est quelque chose qui nous inquiète ».

Les services hospitaliers français partagent les mêmes craintes et les équipes du M3C Necker ont veillé à prévenir toutes « les sociétés savantes de pédiatrie et de réanimation”, ajoutant que désormais « ces enfants doivent nécessairement voir un cardiologue. »

...

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Warning: A non-numeric value encountered in /customers/f/6/c/magazine-du-net.com/httpd.www/wp-content/plugins/ultimate-social-media-plus/libs/controllers/sfsi_frontpopUp.php on line 64

Suivez Nous sur Facebook !