Accro au vapotage, ses poumons sont complètement bloqués

Plus qu’un substitut à la cigarette, le vapotage est aussi devenu un effet de mode. Une nouvelle tendance que l’on partage avec son entourage, pratique et moins coûteux sur le long terme. Certains l’utilisent également pour arrêter de fumer, mais est-il réellement sans danger ? Et dans quelle mesure son utilisation peut être nocive ? Voici l’histoire choquante d’un adolescent, relatée par nos collègues de Fox 4, et qui rappelle au grand public que la vigilance est de mise.

Tout ce qui brille n’est forcément en or, et tout outil métallique ne contenant pas de carbone, n’est pas toujours moins nocif que la cigarette. L’histoire de cet adolescent est un message de sensibilisation aux jeunes, pour faire particulièrement attention à leurs habitudes.

Un jeune Texan, les poumons complètement bloqués

Tryson Zohfeld est un jeune adolescent Texan qui se portait relativement bien, et apparaissait en pleine forme. Il fut admis au Cook Chidlren’s Hospital à Fort Worth, pour douleurs abdominales, vomissements et difficulté à respirer. On aurait pu croire à une crise de santé passagère, mais l’examen radiologique révéla qu’il était dans un état relativement grave.

Le corps médical ne comprenait pas comment, un adolescent visiblement en bon état de santé, pouvait bien avoir les poumons dans un état aussi critique. Ce n’est que quand, un proche de la famille révéla que Tryson vapotait régulièrement depuis ses 14 ans, que les médecins purent établir un lien de causalité. Les composantes chimiques qu’il inhalait, avaient fini par causer une irritation et une inflammation des poumons du jeune garçon.

Tryson fut interné pour une période de 18 jours, dont une grande majorité avec un tube au niveau de sa trachée respiratoire pour l’aider à respirer. Vu la gravité de son état, les médecins n’étaient pas sûrs qu’il allait s’en sortir. Mais le ciel a décidé de le gracier d’une deuxième chance. Au terme de sa thérapie, il avait perdu à peu près 13 kg et devait réapprendre à marcher.

L’adolescent demanda aux médecins de l’aider à partager son histoire, pour sensibiliser les jeunes aux dangers auxquels ils s’exposent en vapotant. Son médecin traitant, Dr Shultz ajouta que ces cigarettes électroniques sont inodores et ne font aucun bruit. Les adolescents peuvent bien vapoter dans leur chambre, sans que leurs parents s’en rendent compte.

Les dangers de la cigarette électronique

Il y’a au total 3 millions de personnes, âgées entre 15 et 75 ans, qui utilisent la cigarette électronique en France. C’est un petit générateur d’aérosols, inventé en chine par Honk Li en 2006. La e-cigarette comme l’appellent certains, se positionne comme un outil d’aide au sevrage tabagique. Une date d’invention aussi récente laisse peu de chances aux scientifiques le temps d’en étudier, les effets sur le long-terme. Cela soulève une question principale : la cigarette électronique est-elle réellement sans danger ?

Ce petit gadget est composé d’une cartouche, qui contient un liquide aromatisé mélangé ou non à de la nicotine. Ce liquide est ensuite chauffé à haute température pour produire de la vapeur. Selon une étude in Vivo des chercheurs de la faculté de médecine de l’université de New York, la cigarette électronique est incontestablement nocive sur le long terme. L’étude mena son observation sur deux groupes séparés, l’un fut exposé à une dose de vapeur de nicotine équivalente à dix ans de vapotage pour un humain. L’autre groupe continua à respirer de l’air filtré. Au terme de cette expérience de 12 semaines, le groupe exposé à la vapeur présenta des dommages au niveau de l’ADN des cellules des poumons. En plus du coeur et de la vessie, ainsi qu’un amenuisement en protéines réparatrices des cellules de ces organes.

Source : Santé + Mag

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *